Les élevages de Notre Basse-Cour®, un havre de paix pour les hérissons.

Nos pratiques d’élevage respectent notre environnement. Nous tenons à maintenir, voire développer le maillage des haies bocagères. Dans notre réseau, nous avons tous remis en état des haies bocagères ou replanter quand c’était nécessaire.
D’ailleurs certains d’entre nous pratiquent les techniques de l’agroforesterie. Notre cadre de travail se situe dans un environnement bocager riche en espèces de toutes sortes.


Chaque jour nous pouvons profiter de la nature. C’est ainsi que cohabitent à nos côtés des familles de hérissons.

Pascale témoigne : « le soir quand je vais faire la tournée de l’élevage, je rencontre très régulièrement nos amis les hérissons. Ici, ils ont le gîte et le couvert. Nos prairies, très riches en matières organiques, regorgent de vers de terre et d’insectes, qui sont la principale source de nourriture des hérissons (nos poules aussi apprécient beaucoup !!! ).

Les hérissons viennent aussi manger les œufs que les poules laissent tomber parfois sur le sol. Ils ont donc ici un véritable garde manger. Tout autour de mon élevage, nous avons planté des haies… qui vivent. Nous y avons avons installé des abris pour qu’ils puissent s’y retrancher durant l’hiver et pendant les périodes humides. C’est un vrai plaisir de les retrouver au printemps en pleine forme et c’est toujours un vrai soulagement de voir le soir, une mère suivie de ses petits. Nous en prenons soin, car ces animaux si discrets nous sont très utiles quand il s’agit de manger les escargots et les limaces dans le jardin ou sur la pelouse. »

Mais les hérissons disparaissent.

« Il faut savoir que les hérissons sont en voie d’extinction, oui d’extinction. Au cours des 20 dernières années, en France 70 % des populations ont disparu. A ce rythme il n’y en aura plus un seul en 2025.

Cet animal si familier de notre enfance va certainement disparaître. Autour de nous, dans les champs de grandes cultures, quand il en reste, les haies sont décapées, elles n’offrent aucun abri, en plus l’utilisation des limacides et des insecticides n’arrangent pas les choses . Les hérissons qui parviennent à survivre dans ce milieu qui leur est hostile, ont de fortes probabilités de se faire écraser sur la route : sale temps pour les hérissons ».

Dans le réseau des producteurs de notre Basse-Cour®, à chaque fois qu’il est possible d’agir, nous le faisons, alors les hérissons, nous en prenons soin.

Vous connaissez la chanson du hérisson ?

« Ho qu’est ce qui pique ce hérisson, ho qu’elle est triste sa chanson… »

2018-05-23T16:23:49+00:00