[Témoignage] Damien Salmon – Eleveur de poules

Ferme de la Bobinière à La Selle Craonnaise
Ville et département d’implantation : 53 – Sud Mayenne
Date de l’ouverture de l’atelier : juillet 2017

damien-salmon-notre-basse-cour-site

Je suis éleveur laitier depuis presque trente ans. Le marasme en production laitière a provoqué chez moi une remise en cause de ma façon de travailler, c’est dans ce contexte que j’ai rejoint le réseau « Notre Basse-Cour® ».

Classique, très classique…

Après un BTS en agriculture, j’ai rejoint rapidement l’exploitation laitière de mes parents. J’ai toujours eu cette idée c’était mon objectif. La possibilité de reprendre une ferme a côté de celle de mes parents, a déclenché très tôt mon installation, nous avons créer alors un GAEC.

Lors de ma remise de résultat comptable,  je me suis mis aussitôt à la recherche d’un autre système, et le modèle « poule de plein air », m’attirait. J’ai pris des contacts avec des groupements. Je me suis embarqué dans un projet de plein air que j’appelle industriel. Tout était très beau très bien, mais les démarches sont longues et difficiles. Une phrase de mon conseiller a mis le doute en moi : je me rappelle de « ne vous inquiétez pas M.SALMON, on est là pour vous défendre »… à partir de ce moment j’ai douté.

J’ai commencé a chercher autre chose. La lecture d’un article de présentation de Gwénaelle, productrice, avec le réseau Notre Basse-Cour®, à Saint Aignan de Couptrain en Mayenne, m’a interpellé. Ça m’a fait beaucoup réfléchir et je l’ai rapidement appelée. Je pense que nous sommes restés au minimum 3/4 d’heure au téléphone. J’ai reçu un accueil chaleureux, avec un discours franc et sincère. Ca m’a tout de suite séduit. J’ai rapidement pris contact avec les responsables Christian et Pascale pour une visite de leur élevage.

Avec ce que j’avais vécu je me méfiais un peu, mais dès les premières minutes, je me suis dit c’est bon, c’est ça que je veux faire !… Après j’ai suivi le parcours… avec, c’est important le soutien total de toute ma famille.

Tout a été très vite, j’ai fait la formation et tout au long de mon parcours, nous avions beaucoup d’échanges, pour faire avancer mon projet, dans tous les domaines : administratif, bancaire, devis, commandes, adresses de fournisseurs, construction, mise en place des lots et ensuite, l’appui au premier démarchage pour vendre ma production.

Il y a des moments clés, par exemple, le premier client que j’ai démarché, a commencé à fortement discuter le prix : tout seul j’aurais dit oui, j’aurais cédé et je me faisais laminer. Pascale et Christian m’ont aiguillé. Il faut savoir d’où je viens, avant c’était la coopérative qui faisait les factures pour moi, là, je suis carrément à l’opposé.

La principale difficulté que j’ai rencontrée, c’est au moment de l’agrément de mes installations par l’administration, c’est très pénible. Rédiger des pages, attendre, envoyer des correctifs et renvoyer encore, refaire et joindre une fiche… Puis, une, puis deux, puis, trois visites… ça m’a fait du mal ; moralement c’est très difficile.

On est sans cesse sous pression, en plus, au moment ou on commence tout, où on est le plus vulnérable. Vraiment c’était le moment le plus difficile. Tout seul, sans soutien, ce n’est pas possible !

Un soutien, un soutien technique et moral… C’est le pompier s’il y a le moindre truc, j’appelle et j’ai aussitôt la réponse. En plus il y a les autres membres du groupe qui nous soutiennent… Ca rassure !

Excellentes, franches, sincères, tout s’est bien passé. Tout est bien organisé.

Franches transparentes, sincères enrichissantes. J’ai contacté principalement Anne et Gwenaëlle, et j’ai senti qu’elles étaient contentes de me transmettre leurs expériences, elles l’ont fait généreusement, sans détours, ça rassure tellement. J’en profite pour remercier Anne et Gwénaelle.

Je suis beaucoup plus serein aujourd’hui qu’au moment de mes premiers démarchages. Pour les prochaines ventes, je ne pars pas de zéro. Je sais que ça ira bien.

Your Content Goes Here

De ne pas se leurrer, bien comprendre qu’on a affaire à des animaux, il faut les soigner tous les jours même l’hiver !!

Transparence, honnêteté, tout est clair, un vrai partenariat, à aucun moment j’ai eu l’impression de tromperie.

Que ça continue comme ça ! Ca me va. J’espère qu’on va faire avec le groupe un bon travail sur la communication.

Si c’était à refaire, vous changeriez quoi ?
Je prendrai un salarié pour me seconder au moment de la mise en place des installations, c’est quand même un gros morceau. Il faut se faire aider, c’est mon avis.

2018-05-23T16:20:25+00:00