Un code Barre pour chaque poule

Dans Notre Basse-cour, nos pondeuses ne sont pas des bâtiments de 40.000 ou 20.000, ni même de 4.000 ou 1.000 , ni même de 400 places. Elles sont logées dans des petits chalets-poulailler de 100 places …Mais pourquoi 100 places ?

Les poulaillers de plein air, y compris en bio ont dans la plupart des cas une capacité de plusieurs milliers de places. Pour nos poules, ous avons conçu des petits chalets-poulaillers, qui est la signature de la marque Notre Basse-cour, pour respecter les besoins comportementaux de nos pondeuses. A l’origine, les sont des oiseaux grégaires qui vivent dans les sous bois, par petits groupes isolés de 80 à 100 individus.. Chaque individu a sa place au sein du groupe qui a sa propre structure sociale. Dans son fonctionnement de tous les jours, une poule est capable d’identifier, individuellement entre 80 et 100 de ses congénères. Elles se reconnaissent, comme vous vous pouvez reconnaître votre voisin !
Dans ce petit groupe qui correspond à une famille, chaque individu a sa place, ce qui diminue les conflits et les rapports de domination. Dans cette ambiance sans tensions, les animaux utilisent la totalité de l’espace qui leur est réservé. Les poules sont ainsi plus calmes.

Plus de calme, génère de meilleures conditions d’élevage, avec moins de stress.
Mais comment une poule peut reconnaître une autre poule, elles se ressemblent toutes !
Détrompez vous, nous même, en temps qu’éleveurs attentionnés, quotidiennement au contact de nos animaux, nous réussissons à en identifier une bonne partie.
Mais les poules entre elles ont une technique bien particulière pour se reconnaître . Pour percer ce mystère. C’est au sein de le l’INRA ( institut national de la recherche agronomique), au centre Val de Loire, établi à Nouzilly, que les chercheurs se sont penchés sur la question.

Leur découverte est plutôt surprenante.

Les poules se reconnaissent entre elles , non seulement par la forme de leur crête , ou du port de leur tête, (ce que l’on savait déjà), mais aussi et surtout par la forme de leurs grosses écailles, visibles sur le devant de leurs pattes, à la base des trois doigts. Vous remarquerez, il existe une série d’écailles, plus grosses que les autres. Elles sont parfois de formes assez complexes, rangées en colonnes à la manière d’un protège tibia. (voir photo). C’est comme un code barre que seules les poules sont capables de déchiffrer.
C’est bien pour cela que nos poules sont élevées en petits groupes de 100 : pour respecter leurs besoins comportementaux et leur bien être. Petites unités, petits bâtiment, chaque poule profite ainsi, en permanence des 8 à 10 m² de prairie, mise à sa disposition…8 à 10 m², c’est la taille d’une chambre à coucher, rien n’est trop beau pour produire de bons œufs riches en nutriments.

2018-07-04T14:22:27+00:00